ROSETout cela participe toujours à cette explosion et/ou expansion de ma réalité myope d’être bancal. Ce que je peins éperdument m’apparaît encore, universel. L’UNivers-ego déchire ma conscience et quelques apparences, illusions, pour s’échapper du manège d’une galaxie qui tourne au beurre.

Toujours et de mal en pis,

Suspendu au fil d’un funambule envolé.

Je squatte la ligne et le vide dessous, dessus,

Égaré dans l’espace d’une vie.

Un chaos me couille le cœur.
Cloué.
Cacophonie du qui quoi comment ?
Pourquoi ?
Me claque sur claque, me casse et me crève.

Pour qu’encore, je crée ?
Ou alors ?
Un cul-de-sac-tactique-de-ce-destin-à-la-con ?
Quand…
une rose me pousse sous le nez.
Ni rouge ni jaune, pas plus mauve
Noire de bougie
Blanche de titane,
des traits gris
M’effluve la tête et pique aux yeux
Grigri en croûte, à l’huile
Rose tombale, légère et monstre
Pétales et pierre caressent ou blesse
Rose fantôme, me voile les sens

 

À me sortir un pétale du bide,
Cramoisi,
Baigné de sang.
Perfusion de vie, à blanc.

Je
peins un homme qui tient une rose n&b. Déjà mort et tellement en vie, d’envie. S’accroche à elle qui épineuse question, le déporte peu à peu vers rien ou le retient encore à tout ?

 

Je
écartelé, me reconnais et m’effraie, un peu. Mes couleurs se diffusent, un sang en tube que je perfuse dans la veine du trait.

 

Je
m’échappe de l’échiquier, me scalpe de la tête le pion et le fou qui me squattent.

 

Je
crée une vanité à ma taille, au battement de mon cœur, à la racine de mon chagrin. Impudique mais éparpillée, tellement floue et partagée que je porte pour qui veut, voit, ressent, la matière de mon art (pQf) qui flambe dans la torche d’une rose, n&b.

Souvent :

 

Je me vois dans cette chambre d'hôpital
Encore
Lui tenir la main, 
Longtemps
Longtemps... 

La tenir le plus possible. 
Et
Me tenir avec, 

Nous jouons notre équilibre
Sur cette marge, si étroite 
Nous misons gros
Et je titube

Je m’égare avec Elle
Entre-deux, flou
Sentir cette peur, dans sa main, 
Qui cherche une réponse, dans la mienne.

Tarif PQF lettré de LA Galerie

 

 

return to => tHE banane GallerY

Email =>MOI2

Pour Quoi Faire ? Pourquoi Faire ? Pour Coiffeur ? Poux coiffure ? Pus coffre heure ? Plouf couac nerf ? Pi Kif R ?

L'

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

HôTe

trois points empreinte MOI PQF poire homme calvitie la mouette